Bioéconomie

Faire de la région Hauts-de-France un leader européen de la bioéconomie
La bioéconomie ou économie du vivant, englobe l’ensemble des activités de production et de transformation des ressources renouvelables du territoire (ou biomasse) qu’elle soit forestière, agricole et aquacole à des fins de production alimentaire, d’alimentation animale, de matériaux biosourcés, d’énergie. Elle représente des opportunités pour les exploitations agricoles et forestières, elle permet d’augmenter la compétitivité des industries du territoire tout en apportant des solutions durables aux défis environnementaux et sociétaux auxquels nous sommes aujourd’hui confrontés. Ancrée dans la Troisième Révolution Industrielle et le développement durable, elle est une nouvelle manière de regarder l’économie en respectant l’environnement.

Avec un tissu d’acteurs reconnus, des ressources abondantes et variées, ainsi que des filières à fort potentiel, les Hauts-de-France disposent de nombreux atouts pour devenir l’un des leaders européens de la bioéconomie.

Les atouts des Hauts-de-France

Des ressources abondantes et diversifiées

  • 2 millions d’hectares de terres consacrées à l’agriculture (27 000 agriculteurs, semenciers…),
  • une vaste façade maritime avec 15% de la production nationale en pêche et 17% en pisciculture,
  • une surface forestière de 428 000 hectares,

Des acteurs présents sur l’ensemble de la chaîne de valeur

  • Des entreprises semencières (Florimond Desprez, Laboulet…)
  • Des entreprises leader sur leur secteur (Roquette, Lesaffre, Avril, Ingredia, Tereos…)
  • Des pôles de compétitivité (IAR, NSL, Matikem, Aquimer…)
  • Des universités et centres de recherche reconnus (Institut Charles Violette, UCCS…)
  • Des plateformes technologiques (Improve, Extractis, Adrianor, Pivert…)

Des filières à potentiel pour bâtir un véritable leadership

  • 1ère région agroalimentaire française
  • 1ère région automobile
  • 1ère région ferroviaire
  • des leaders mondiaux dans les biotechnologies
  • 1er centre européen de transformation et de valorisation des produits de la mer

Le Master Plan Bioéconomie de la Région Hauts-de-France

La Région Hauts-de-France s’est fixée 4 ambitions à échéance 2025 :

Faire des Hauts-de-France le leader européen des protéines
La Région Hauts-de-France se positionne de manière stratégique pour relever les défis mondiaux liés à la forte croissance attendue de la demande mondiale en protéines (+ 40% à l’horizon 2030 soit 7% de croissance par an).

Structurer et mettre en place durablement une filière de matériaux et produits biosourcés en Hauts-de-France
Les matériaux et produits biosourcés trouvent de multiples applications industrialisées dans le domaine des transports (allégement des charges pour l’automobile, le ferroviaire, l’aéronautique, le nautisme/fluvial) et du BTP (produits d’isolation, bétons végétaux, peintures, revêtements muraux, composites, colles et aménagements intérieurs).

Développer un mix énergétique faisant la part belle au biogaz
Il s’agit d’une opportunité de diversification pour le monde agricole. Il permet la réduction d’apports minéraux d’origine fossile avec le retour aux champs du digestat et la production d’une énergie exploitable localement.

Favoriser une bioproduction axée sur les molécules d’intérêt de demain, créatrices de valeur ajoutée
Les biotechnologies favorisent la production de molécules à forte valeur ajoutée et surtout le développement de molécules et produits avec de nouvelles propriétés.

Le Pôle de compétitivité IAR

IAR est le pôle de référence en Europe et à l’international sur la bioéconomie. Il appuie des projets de recherche collaborative, d’innovation et de compétitivité sur l’ensemble des thématiques liées à la production et à la valorisation de la ressource biologique à des fins alimentaires, industrielles et énergétiques.
Il développe et mobilise de manière durable les ressources biologiques (agriculture, forêt, insectes, algues, coproduits) du territoire régional. Depuis 2005, IAR a accompagné plus de 300 projets pour un investissement total de 2 milliards d’euros.

Plus d’informations sur www.iar-pole.com