Économie : des entreprises exemplaires en Hauts-de-France

Des acteurs qui agissent pour renforcer la souveraineté économique, accélèrent la transition écologique et œuvrent pour créer de nouvelles filières et emplois : ces modèles d’entreprises se trouvent au cœur de ce que veulent devenir les Hauts-de-France, une Région qui se transforme.

Région de l’innovation et de la décarbonation

Transformer la Région, c’était le grand rendez-vous mené par La Tribune le 29 novembre dernier et qui a mis en lumière les efforts consentis en Hauts-de-France pour activer l’économie de demain.
"Rev3, c’est une révolution indispensable qui nous ouvre des champs extraordinaires et dont nous avons d’ailleurs fait le fil rouge de nos actions", relate Frédéric Motte, Président de la Mission Rev3, en appui à la stratégie engagée par Xavier Bertrand : "Les GigaFactory, le Canal Seine-Nord-Europe, le soutien au développement des entreprises endogènes, la réindustrialisation, l’accueil d’entreprises étrangères, l’effort en faveur d’une économie décarbonée… ce sont autant d’atouts d’attractivité et d’emploi pour nos territoires", soutient le Président de Région.

Cinq lauréats

Incarnant à leur manière cette nouvelle économie, cinq entreprises ont été lauréates de prix spéciaux, décernés par La Tribune.

-Prix du Management de l’année : TWF
"La récompense d’une double stratégie", ainsi José Lafuente commente-t-il le prix décerné à l’entreprise TWF (Traditional World Food), dont il est le directeur général. Spécialisée dans l’alimentaire, la société compte 100 salariés. Elle enregistre une croissance forte (doublement de son chiffre d’affaires en cinq ans) et une politique RH poussée sur l’hybridation des postes. Celle-ci s’appuie sur une volonté de proposer aux salariés des perspectives d’évolution, mais aussi une possibilité de multicompétences. "Notre réorganisation et la mise en place de formations en interne ont eu vocation de permettre à nos collaborateurs de pouvoir se projeter".

-Prix de la Transition écologique : Baudelet Environnement
Caroline Poissonnier (Directrice générale) s’est imposée à la tête du groupe familial, né et 1964 et qui pèse aujourd’hui 180 millions d’euros de chiffre d’affaires pour 600 collaborateurs. Impliquée dans le traitement et la valorisation des déchets, l’entreprise soutient une boucle circulaire qui considère les déchets comme une ressource pour soutenir la transition et la valorisation énergétique, s’investit dans le biométhane ou encore le photovoltaïque. Baudelet Environnement s’implante notamment sur des friches comme l’ancien site d’Arc International.

-Prix de la Cohésion sociale et territoriale : Fruits Rouges & Co
Société basée à Laon née en 1990, Fruits rouges & Co est spécialisée dans la production et commercialisation d’une gamme complète de petits fruits frais, de fruits surgelés et de fruits transformés (purées, coulis, …) à destination des professionnels du goût. Récemment passée de PME à TPI, l’entreprise cultive plusieurs objectifs : soutenir toujours davantage la filière française et locale sur ses produits ; renforcer la recherche variétale ; optimiser ses frais de fonctionnement au regard de la grosse consommation de froid qu’elle nécessite ; développer une stratégie de recrutement pour accompagner l’agrandissement de l’usine et la progression de 300 à 360 salariés, au regard des contraintes de sa localisation en secteur rural.

-Prix de la Mobilité durable : DBT
Une histoire de famille, et un passage de relais entre Hervé Borgoltz le père, et Alexandre, le fils, pour cette entreprise fondée en 1990. Historiquement spécialisé dans les transformateurs industriels, elle s’est positionnée sur la dynamique des batteries électriques. Introduite en bourse pour financer son développement, DBT emploie aujourd’hui cent salariés sur les secteurs de Douai et Arras. Elle assure la conception de bornes de rechargement pour véhicules électriques à des clients, mais aussi l’installation de ses propres bornes sur certains sites comme des parkings.

-Prix Impact : Vitamine T
Une ETI née il y a 45 ans, qui a inspiré d’autres régions depuis, œuvrant pour l’union de l’économie circulaire et l’économie sociale, tout en créant un modèle économique rentable. Forte de 6 000 salariés et 2 000 personnes accompagnées, Vitamine T abrite une trentaine d’entreprises qui participent, dans les territoires et les quartiers, à l’intégration de personnes éloignées de l’emploi. Une démarche exemplaire qui devra être confortée en 2023 avec la consolidation des activités nouvellement implantées.

Cet article Économie : des entreprises exemplaires en Hauts-de-France est apparu en premier sur Région Hauts-de-France.